JOC

https://eglise.catholique.fr/structure/jeunesse-ouvriere-chretienne/

http://www.joc.asso.fr/accueil-joc/decouvrir-la-joc/la-joc-cest-quoi/

 

 

 

La JOC propose aux jeunes de 13 à 30 ans de milieux populaires des espaces pour se rencontrer, s’exprimer et agir ensemble. 
Association d’éducation populaire, ce sont les jeunes eux-mêmes qui en sont responsables. Avec la JOC, ils mènent des projets de solidarité et apprennent à comprendre le monde. En France, ils sont 10 000, de 13 à 30 ans, en formation, au travail ou en précarité, qui agissent pour l’autonomie des jeunes, pour favoriser le vivre ensemble et le lien social dans les quartiers populaires. À travers ces expériences, ils se réalisent et franchissent les étapes de la citoyenneté. Le mouvement appelle les jeunes à donner du sens à leur vie en proposant la foi chrétienne.

 

  • La JOC est un mouvement d’Education populaire* dont les jeunes eux-mêmes sont responsables :son projet éducatif est basé sur l’action et la responsabilisation. Lieu de rencontre et de formation, elle donne des clés aux jeunes pour mieux comprendre la société et le monde.
  • La JOC est un mouvement apostolique** :elle permet aux jeunes de se découvrir aimés de Dieu et de prendre conscience de leur dignité.
  • La JOC rassemble :elle fait se rencontrer les jeunes et leur permet, ensemble, de bâtir un projet de vie, un projet professionnel, un engagement dans la société et dans l’Eglise…
  • La JOC sensibilise les jeunes au vivre ensemble, à l’aller-vers, à l’action collective, à l’engagement :ils se construisent des convictions et deviennent des militants libres de leurs choix.
  • La JOC fait découvrir aux jeunes, dans la continuité de son histoire, une “conscience ouvrière” :cheminer vers une dimension collective et solidaire, être acteur de sa vie, de la société, revendiquer, agir pour un changement dans la suite des luttes sociales.

La JOC place au cœur de son mouvement la pédagogie du “Voir – Juger – Agir”.

 

 

Responsable équipe JOC de Villefranche et environs :

 Bernard Alphonse :