Espérance (2)

« Le monde a essentiellement besoin d’espérance », répétait le Père Hamel, assassiné par des gens que le nom de djihadiste honore beaucoup, ce qui n’est pas nécessaire. Le Djihad, si j’ai bien compris ce que j’ai lu du Coran, est un combat contre soi-même, donc pour soi-même. Le Général Leclerc avait comme devise : « Se commander à soi-même. » C’est peut-être le vrai Djihad ?

 

En 2003, une « lettre de Taizé » parle d’espérance :

 

« Dans un temps où l’on a du mal à trouver des raisons d’espérer, ceux qui mettent leur confiance dans la Bible ont plus que jamais le devoir de « justifier leur espérance devant ceux qui en demandent compte »

(1° lettre de saint Pierre   3,15).

 

L’espérance qui par définition vise l’avenir, s’enracine dans l’aujourd’hui de Dieu. Dans sa lettre, Frère Roger le rappelle : « La source de l’espérance est en Dieu qui ne peut qu’aimer et qui nous cherche, inlassablement. »

 

 Dans les écritures hébraïques, Dieu se fait connaître parce qu’il appelle les humains à entrer en relation avec lui : il établit une alliance avec eux ; les caractéristiques de ce Dieu sont nommées hesed et emet :  amour et fidélité (Livre de l’Exode34,6 et Psaumes 25 – 40 – 85). Dieu est bonté et il n‘abandonne jamais ceux qu’il a appelés dans sa communion.

 

Voilà la source de l’espérance biblique. Quelles que soient les difficultés,

pour les croyants ce n’est jamais une situation définitive. Dans leur Foi, ils puisent l’attente d’un monde selon la volonté de Dieu, c’est-à-dire selon son amour. Cette espérance est souvent exprimée par la « Promesse ». Déjà avec Abraham : « Je te bénirai et par toi se béniront toutes les familles de la terre. » (Livre de la Genèse 12,2-3)

 

Cette promesse s’enracine dans la relation à Dieu, qui me parle ici et maintenant, qui m’appelle à faire des choix concrets dans ma vie. Cet enracinement dans le présent devient encore plus fort avec la venue de Jésus le Christ. « En lui, toutes les promesses de Dieu sont déjà une réalité. » (2° lettre de saint Paul aux Corinthiens 1,20) Jésus est  Le Ressuscité toujours présent aujourd’hui : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin de l’âge. » (Évangile de saint Matthieu 28,20)

 

 

Accès aux archives