Emilien Mangin

mangin

Tout le monde connaît ta maman car elle est bien engagée au sein de l’Eglise. Peux-tu nous dire ton parcours, même si tu es encore bien jeune ?

Je suis né en 1986 à VILLEFRANCHE, mes parents sont caladois tous les deux et je fais partie d’une fratrie de trois garçons. J’ai commencé ma scolarité à l’école primaire de St Pierre, ensuite à Mongré puis le Lycée technique Notre Dame avec parallèlement une insertion dans le monde du travail : la boulangerie, seulement 1 an, à cause des horaires trop difficiles : 24 heures à 12 heures ! Me voilà donc revenu au Lycée Louis Armand, cette fois, avec une insertion en horticulture, en pépinière. Aussitôt j’ai eu le déclic. Et depuis je travail à la municipalité de Sathonay Camp pour les espaces verts de la ville.

Toute mon enfance, j’ai reçu une éducation chrétienne durant ma scolarité, mais c’est surtout mes parents qui m’ont vraiment convaincu que le Christ était vivant parmi nous…

Tes hobbies ?

La nature à fond, c’est devenu une passion…, mais aussi la peinture… je peints des tableaux…, je fais du vélo et aussi du jogging, j’aime les voyages seulement en France car j’adore tout le patrimoine français….

Je reviens à la peinture. Elle me permet d’exprimer mes sentiments… Je dirai aussi qu’aller à Taizé fait partie de ma vie.

Enfin le plus important c’est la JOC* bien sûr !

Pourquoi cet engagement à la JOC ? (*Jeunesse Ouvrière Chrétienne)

J’aime le partage, l’écoute, comprendre nos vies, savoir qui je suis et où j’en suis…

Dans la révision de vie, on fait toujours le parallèle entre le texte d’Evangile et ce que l’on vit : cela m’intéresse énormément. A la JOC nous avons notre canevas :

– le Voir : on partage notre vie, on la décrit…

– le Juger : on replace concrètement l’Evangile dans nos vies, le lien…

– l’Agir : comment peut-on entrer en action, dans la réalité et dans la vérité…

Puis on termine par un long temps de prière spontanée qui se conclut par le Notre Père.

Dans notre équipe RDV (Révision de Vie) ; nous sommes 15. J’en suis le responsable ainsi que pour tout le secteur de Villefranche qui comprend 35 jeunes et aussi l’ACE (Action Catholique des Enfants de 4 à 12 ans).

Je suis heureux, il y a une réelle entraide et il y a une réelle humanité.

Nous envisageons d’aller à Lourdes. C’est un projet qui me réjouit, mais ce n’est pas gagné !

Je suis pratiquant à Notre-Dame des Marais, mais j’aime aller de préférence à la messe le dimanche soir à Limas. Tous dans l’équipe ne sont pas forcément des pratiquants et catholiques… On partage aussi avec des musulmans, des bouddhistes.

Que voudrais-tu dire aux jeunes ?

« Ouvre ton cœur à l’autre par le partage ! Il y a toujours de l’espoir, le Christ ne nous abandonnera jamais, même si le silence est parfois long »

A la JOC, beaucoup de jeunes sont en grande difficulté, il y a une véritable entraide entre nous, et aussi grâce à la foi, ils s’en sortent !

J’ai encore envie de dire aux jeunes : « Sors de ta bulle, ouvre ton cœur ! »

Propos recueillis par Martine et Yves Tricou, 31 décembre 2010

 

 

Accès aux archives