Edito

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 14,23-29.

« Je vous parle ainsi, tant que je demeure avec vous ; mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. »

 

L’Évangile de cette fin de semaine annonce ce que nous allons pouvoir vivre dans la semaine ; l’Ascension.

Le Christ, en ce jeudi soir du dernier repas, après le signe du lavement des pieds et le commandement de l’amour, nous annonce un mouvement bien étrange, son départ et son retour.

Un départ nécessaire pour un retour promis. Un départ que nous comprenons être sa mort, et un retour que nous ne comprenons pas encore parfaitement. S’agit-il de sa résurrection et de ses manifestations, ou d’une autre présence du Fils de Dieu parmi nous ? Parle-t-il de son ascension auprès du Père et de son retour final à la parousie. Que faut–il comprendre ?

Le Christ part vers le Père, il s’agit de la mort charnelle. Pour comprendre le reste du discours du jeudi saint il nous faut un autre éclairage.

Jésus nous parle de celui qui sera le véritable interprète de ses Paroles.

Le Père enverra l’Esprit Saint qui nous fera comprendre tout ce que Jésus a dit. Non pas seulement le départ et le retour mais la totalité du message du Seigneur.

La Parole du Christ est source de Vie. Le Père nous envoie le véritable interprète, en lui nous comprendrons ce qui nous paraît mystérieux, cet aller-retour du Christ, et sa présence qui demeure. Ces paroles qui nous ouvrent un avenir et nous invitent à le suivre. Ces gestes de guérisons intérieurs, mais aussi physiques. Et le pardon des péchés.

Pouvons-nous comprendre le geste de la Croix, si le Saint Esprit ne nous invite pas à entrer dans le mystère du salut ?

Jésus a été élevé de terre pour nous élever jusqu’à Dieu le Père.

L’offrande de sa vie est le rachat de toutes nos vies, pour manifester la plénitude de son amour et nous offrir à Dieu son Père.

Si vous m’aimez, vous gardez mes paroles, c’est cet amour que nous voulons manifester. Alors demandons au Père d’hâter l’envoi de l’Esprit Saint afin que nous comprenions pleinement le Fils. Tout en regrettant qu’il ne soit plus avec nous et en espérant que son Esprit nous permette de vivre toutes choses nouvelles.

Jorge JIMENEZ