Edito

Dimanche 3 novembre 2019 – 31ème dimanche du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 19,1-10.

« En ce temps-là, entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait.
Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche. »

Zachée, le méchant collecteur d’impôts, petit, voleur, et laid.

Vous trouvez que j’exagère et que je n’ai pas à juger monsieur Zachée, en tout cas pas sur son apparence. Qu’il soit petit, l’évangile nous le dit mais laid c’est un ajout qui n’a pas lieu d’être ; au fond de nous-mêmes, ne pensons-nous pas qu’il est effectivement laid car son métier l’est ?

Zachée est un collecteur d’impôts, il est même le chef de cette classe de juifs à la solde de l’occupant romain, qui a fait fortune en détournant une partie des sommes perçues. Zachée fait partie de ceux-là, il est riche et cette seule mention suffit à le condamner.

Zachée cherche à voir Jésus et là nous ne comprenons plus. Les prises de paroles de Jésus sont claires, Zachée devrait savoir que sa vie n’est pas ajustée aux enseignements de Jésus, alors pourquoi chercher à le voir ? Il devrait au contraire se cacher et attendre que Jésus passe son chemin. Bien au contraire, il cherche à entrer en contact avec lui. Il cherche à le voir mais s’attendait-il à être vu ?

 

Dans cet évangile le surprenant n’est pas de voir Jésus ; il y a des foules qui se pressent autour de lui, des milliers d’hommes et de femmes veulent rencontrer Jésus, le voir, toucher le pan de son manteau ou effleurer son ombre. Le surprenant est d’être vu.

Jésus s’arrête et réhabilite ce petit homme laid. Il le hisse au rang des personnes d’intérêt, il redevient Fils d’Abraham lui qui était réduit à n’être qu’à la solde de l’envahisseur.

Quelle était la secrète espérance de Zachée, dans ce geste aussi fou que ridicule, que de monter sur le sycomore ? Voulait-il simplement le voir, voulait il partager un moment de communion avec ceux de son peuple, voulait-il ajuster sa vie et devenir disciple ? Nul ne le sait.

Nous n’avons qu’une certitude : Jésus a répondu au désir de Zachée bien au-delà de ses espérances. Jésus a su lire le désir de vie de Zachée et a entendu la prière secrète de cet homme que le monde honnissait.

Jésus l’a rendu beau. L’amour est entré dans son cœur et y demeure.

Nous aussi sommes-nous beaux de l’amour de Dieu qui rayonne dans nos vies ?

Jorge Jimenez