Demeurez, veillez

On attendait un Messie de gloire,

Jésus parut comme un homme. Il a mené jusqu’au bout la mission du fils de Dieu.

C’était écrit.

Le déshonneur, les souffrances, le mépris, il les a pris sur lui.

Mais ils ne lui étaient pas destinés, ils étaient pour nous.

Il a tout pris. La punition, les blessures,

il a tout pris.

 

Le Christ, le Messie, le Choisi

vient prendre sur lui notre faute et nous sauver.

Sauvés, sans l’avoir mérité.

Vivants par la mort d’un autre.

Nous sommes sans voix.

Dans une immense reconnaissance,

nous n’avons plus rien à dire ;

mais dans une humble confiance,

avec la grâce de Dieu

pour reconnaître ses signes,

espérer sa Parole,

attendre notre berger,

remplir le manque de l’absence.

 

Demeurer, et veiller.

 

Texte de Franck Nespoulet, pasteur de l’EPUdF

Et d’Anne-Marie de Guido

 

Accès aux archives